Une bonne gestion des finances personnelles réside en grande partie en la capacité de développer de bonnes habitudes. Dans la suite, nous vous présenterons les pièges auxquels il faut faire attention pour ne pas nuire à vos efforts.

 

Dépenser sans budget.

 

C’est l’une des erreurs les plus importantes et les plus courantes.

 

Que vous souhaitiez construire une épargne pour arrêter de dépendre de vos cycles de paies, ou pour préparer un achat conséquent, savoir combien vous pouvez dépenser et combien vous le faites est absolument essentiel pour l’atteinte de vos objectifs financiers. D’où l’importance d’avoir un budget, qui vous servira comme plan directeur.

 

Faire un budget peut sembler intimidant, mais cela ne doit pas être un frein. Beaucoup s’y prennent à fond dès le début en essayant de tout planifier à l’avance, mais abandonne très vite après. La bonne approche serait plutôt de s’y prendre pas à pas, en essayant de se focaliser sur la mise en place d’une habitude de suivi et de revue régulier.

 

Si vous débutez dans la budgétisation, vous pouvez commencer en créant une simple feuille Excel répertoriant tous vos revenus et dépenses. Vous pouvez aussi utiliser notre méthode de budgétisation dans Fineo, qui vous guidera durant toutes les étapes : définition des catégories, affectation de vos ressources et suivi des dépenses.

 

Acheter maintenant et payer plus tard :

 

En surfant sur Internet, vous avez sûrement constaté que de plus en plus de sites de vente en ligne offrent la possibilité de payer vos articles avec plusieurs petits versements, ou même de reporter ces versements de plusieurs mois. Ce type d’achat peut être très tentant, vu que les montants à rembourser sont faibles par rapport à un paiement en une seule fois. Cependant, cela pourrait avoir des conséquences négatives sur vos finances.

 

Tout d’abord, cette option va vous donner la fausse impression que votre pouvoir d’achat est plus important. Ce qui va vous encourager à faire des achats pas très nécessaires. Aussi, en utilisant excessivement cette option, vous pourriez devenir surendettés, tout en ayant des frais dans le cas où vous manquez des paiements.

 

La solution serait simplement de ne jamais acheter en plusieurs échéances, sauf si c’est un achat important pour vous et que vous ne pouvez pas le régler en une seule fois.

 

Il faut aussi essayer, autant que possible, de reporter la décision d’achat de plusieurs jours. Cela vous donnera le temps de bien réfléchir et d’éviter ainsi les achats impulsifs.

 

Faire ses courses sans liste :

 

Vous êtes-vous rendu compte après un tour dans le supermarché que votre panier est plein alors que vous étiez venu pour deux ou trois achats en tête ? Justement, ce type de dépenses pourrait porter un coup dur à vos finances, d’autant plus que les courses pourraient consommer une partie très importante de notre budget mensuel.

 

L’organisation d’un supermarché est faite d’une telle manière à nous pousser à dépenser un maximum. Pour acheter du pain ou d’autres produits essentiels, vous devez faire le tour du magasin, en passant par pleins de rayons avec des promotions vous encourageant à acheter plus de produits et en plus grandes quantités.

 

Ainsi donc et pour pouvoir rester rationnel dans les dépenses relatives à vos courses, il est important de planifier à l’avance ce dont vous avez besoin. Créez une liste d’achat que vous pourrez partager avec votre foyer et que vous pourrez mettre à jour régulièrement est un bon point de départ.

 

Une fois au supermarché, il faut essayer de respecter à la lettre votre liste. Il se peut qu’une fois sur place, vous vous rendez compte que vous avez oublié d’ajouter certains articles à votre liste. Toutefois, essayez toujours de garder cet écart au minimum possible. Vous pouvez également vous fixer un seuil de dépense à ne pas dépasser, avec une petite marge.

 

Ne pas épargner chaque mois :

 

Prendre l’habitude d’épargner peut-être difficile, surtout avec toutes les possibilités de dépenses qui nous entourent. C’est pour ceci qu’il est important de considérer l’épargne comme une habitude à mettre en place, plutôt qu’un objectif à atteindre.

 

Il ne vous reste pas assez d’argent dans votre budget mensuel ? Ce n’est pas un problème : si vous mettez de côté que quelques Euros chaque mois d’une manière régulière, vous pourrez avoir un fond assez conséquent sur une longue période. Plus important, cela vous permet de maintenir l’habitude d’épargner.

 

Pensez également à mettre systématique tout ou une partie de vos entrées imprévues dans votre épargne : un remboursement de vos impôts, un bonus, un cadeau… Cela pourrait rendre votre épargne plus importante.

 

Ne pas disposer d’un fonds d’urgence

 

Pas mal de personnes, même avec des revenus importants, n’arrivent pas à faire face aux urgences et aux imprévus qui impliquent des dépenses. Ils ont généralement recours à des prêts personnels, ce qui les met dans un cercle vicieux : ils vont devoir rembourser le prêt en plus de faire face à d’autres imprévus de la même manière.

 

Disposer d’un fonds d’urgence vous permettra de disposer d’une bonne marge de manœuvre, lorsque vous devez faire face à ce genre de situation. Il vous permettra également d’éviter de vous endetter ou de l’être davantage.

 

Un fonds d’urgence est à construire petit à petit, en mettant de côté une partie de vos entrées d’une manière régulière et constante. Les fonds qu’il doit contenir peuvent aller de un à plusieurs mois de revenue. Il doit également rester accessible pour une utilisation en un délai très court. Et, si jamais vous êtes amenés à en l’utiliser, il ne faut pas oublier de le reconstruire après.

 

En évitant ces erreurs dans votre gestion de vos finances personnelles, vous allez pouvoir arriver à vos objectifs financiers plus vite. Le plus important étant d’y aller étape par étape, en instaurant de nouvelles habitudes plus saines et plus solides.